Les soins énergétiques et la feuille de soins

Les soins énergétiques que j'ai élaborés, expérimentés et validés au cours des différentes expériences de soins ont différents objectifs.

 

Le premier soin énergétique vise à effacer, si besoin, le sort ou la malédiction inscrit dans la trame locale du consultant, c’est-à-dire dans son système d'informations.

 

Le deuxième soin énergétique vise à effacer, si besoin, la charge émotionnelle inscrite dans la trame locale du consultant, liée à un ou plusieurs chocs émotionnels.

 

Le troisième soin énergétique vise à effacer, si besoin, les peurs conscientes ou inconscientes inscrites dans le réseau neuronale du consultant(e). 

Nature des soins

Decouvrez mes soins

Effacement des sorts & malédictions 

Il s'agit au cours de ce soin de remonter dans le temps jusqu'au moment où le sort a été jeté, d'en comprendre les raisons puis de démanteler sa structure avant qu'il ne soit effectif. Au cours des différents soins, j'ai pu ainsi remonter jusqu'au moyen âge, voir bien avant, au travers de la lignée matriarcale. Dans 80% des cas, pour des sorts impactant jusqu’à l'arrière-grand-mère, le consultant(e) a pu valider les raisons du sort au travers les histoires familiales et dans 52% des cas, le lieu d’où il avait été jeté

 

Effacement des charges émotionnelles

Il s'agit au cours de ce soin de remonter dans sa trajectoire jusqu'aux périodes de ces chocs, de les faire valider au fur et à mesure par le consultant puis de les effacer. Dans 96% des cas traités, le consultant(e) sait associer un ou plusieurs évènements à un choc lors de la période considérée. Lorsque le choc est inscrit dans la période fœtus, 66% des consultants ont pu valider le choc en questionnant leur mère et leurs proches.

Effacement des peurs

Il s'agit au cours de ce soin, d'effacer ces peurs, (émotions) , qui prennent naissance dans notre cerveau et si elles sont alimentées en permanence par les charges émotionnelles, elles créent des structures neuronales permanentes entrainant une addiction du consultant(e) à ces peurs dont leurs nature dépend de la nature de la charge émotionnelle qui la sous-tend. Au cours des soins, 92 % des cas traités ont validé la ou les natures des peurs dont ils étaient prisonniers. En fait ce sont ces peurs qui entrainent des dysfonctionnements au niveau des chakras.